Que devient la recette de Grand Mère sans la farine de Grand mère ?

La réponse ne peut se connaître qu'en cultivant le blé du Grand Père.


 

 

Moissonneuse-batteuse .

Ces deux là ont les même âge Moissonneuse-batteuse Massey Ferguson type MF31 et son conducteur tous deux Modèle 1965

 


 


Les variétés anciennes ont été abandonnées par l'agriculture moderne,

leurs hautes pailles de plus d'un mètre ne résistent pas aux engrais

destinés à produire des rendements "économiquement intéressants",

fragilisées, elles se couchent au sol.

Pourtant , les hautes pailles font de l'ombre aux mauvaise herbes,

ce qui les empêche de pousser et de concurrencer le blé.


Lorsqu'elles ne sont pas gavées d'engrais chimiques,

elles sont très solides et ne tombent pas malades,

les champs de blé ondulent comme des vagues sous le zéphir.


La variété Alsacienne , historique s'appelle Rouge d'Alsace.

Elle doit son nom à ses épis de couleur rousse à maturité.

Pratiquement disparue elle ne subsiste que dans les conservatoires

et chez une poignée d'irréductibles qui résistent encore et toujours

à l'envahisseur, ses nitrates et ses pesticides.


C'est ainsi que nous avons pu semer un premier petit champ de blé il y a 7 ans. La récolte a été semée sur un champ plus grand l'année dernière, après en avoir prélevé un peu pour la transformer en farine.

La mouture se fait avec un petit moulin Autrichien, en bois, avec des meules de pierre.

Le grain est simplement moulu entre deux meules, puis passé au tamis. C'est tout, aucun  additif ou améliorant, comme chez l'arrière Grand Mère.